Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nudité à l'opéra

30 Novembre 2013 , Rédigé par CC Publié dans #Nudité-Pudeur en Europe

Le nu est aussi parfois à l'opéra... Mais tout ce qui est présenté comme opéra - sur un site comme Atlantico par exemple - n'en est pas forcément, en l'occurrence Skylight One Hanson, c'est une installation artistique de Sarah Small en 2011.

En 1981 Daniel Mesguich poussait ses chanteuses à se dénuder jusqu'au bout dans la danse de Salomé du Grand Macabre de Gyorgy Ligeti à Paris.

Olyvier Py dénudait un hardeur dans Tannaüser à Genève en 2005. En 2006 Ercole sul Termodonte de Vivaldi mis en scène de John Pascoe présentait un Hercule nu.

En son temps Bonaparte avait sévèrement blâmé Mme Tallien d'avoir paru à l'Opéra nue sous une peau de tigre.

En 1934  la famille de la cantatrice Selma Kurz, avait fait élever sur son tombeau un monument où cele est représentée "presque" nue, dans le rôle d'Aida ce qui provoqua un scandale au point que le directeur du cimetière reçut des menaces de plasticage (Comoedia 25 juin 1934). A ce moment là on préférait laisser la nudité aux chanteuses de cabaret comme l'autrichienne Marika Stefanides qui se produisait place Pigalle au cabaret Chez Eve en mai 1937...autre temps autres moeurs....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

LMC 28/03/2017 09:50

Le nu est partout en réalité, et selon la mise en scène, le nu se prête plus ou moins bien et le public est plus ou moins prêt à l'accepter...