Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enigme du rapport entre une visionnaire et Gaston Fébus

24 Juillet 2016 , Rédigé par CC Publié dans #Histoire secrète, #Médiums

Un personnage qu m'intéresse... Je vous en dirai plus quand j'aurai lu le livre, en attendant, juste une banale recension universitaire de 1984.

------------------

Revue Société des études du Comminges 1984/01 (T97,A1984)-1984/03 p. 589

Un livre de prophéties inédites sur Gaston Febus.

1384, au cœur de la Guerre de Cent Ans : les rois de France et d'Angleterre se disputent le trône de notre pays ravagé, tandis que le pape de Rome et le pape d'Avignon règnent sur une Chrétienté déchirée ; les esprits ne savent plus que penser.

Soudain, il y a tout juste six cents ans, une femme du Sud-Ouest, une mère de famille, se lève, bouscule toutes les vérités, toutes les traditions, tous les ordres établis et s'attaque même violemment à l'Inquisition au péril de sa vie. On ne connaît d'elle que son prénom, Constance, le village où elle habitait, Rabastens-en-Albigeois, et un manuscrit explosif qui dormait à la Bibliothèque Nationale.

Quels rapports pouvait-il y avoir entre cette villageoise du Tarn et le légendaire comte de Foix-Béarn, Gaston Febus ? Ce prince possédait en héritage de sa mère, Alienor de Comminges, les terres basses de l'Albigeois qui se prolongeaient par la vicomte de Lautrec, formant donc un fief important très proche de Toulouse. L héritage venu des Comminges lui était d'autant plus cher que, toute sa vie, Gaston Febus tentera d'étendre sa prépondérance dans le Sud-Ouest en réunissant le comté de Foix et la vicomté de Béarn par l'annexion du comté de Comminges qui les séparait. En vain ! Toutes ses batailles contre les Armagnac n'ont pas eu d'autre but caché. La victoire de Febus a Rabastens en 1381 contre le duc de Berri signe encore la suprématie qu'il voulait obtenir dans tout le Languedoc.

C'est cette bataille sanglante de Rabastens (il y eut. trois mille morts) qui impressionna tant Constance, et semble avoir déclenché cette crise mystique qui, durant cinq années, bouleversera sa vie : plus de cent apparitions, extases et révélations, presque essentiellement politiques, fait unique dans l'Histoire.

Ces prophéties concernaient les plus hauts dignitaires de son temps : le jeune roi Charles VI, les princes, les comtes d'Armagnac qui trahissaient la France au profit de l'Anglais, les évêques, les deux papes, le Grand Inquisiteur et surtout Gaston Febus, dont la présence occulte imprègne toute cette aventure, jusqu'à cet étrange procès d'inquisition à Toulouse.

Constance voyait en lui le véritable sauveur de la France qui serait Premier Ministre du roi, rendrait son pouvoir au pape de Rome, et commanderait la prochaine Croisade vers Jérusalem. L'entrevue historique de Gaston Febus avec Charles VI en 1390 où toute la France eut les yeux tournés vers Toulouse, sembla lui donner raison ainsi que la réception triomphale que fit au roi le comte en son château de Mazères.

L'auteur a traduit pour la première fois en Français le manuscrit inédit des Révélations de Constance de Rabastens et étudié son contenu avec autant de rigueur que de passion. Par exemple, les rapports étonnants entre ce texte et le livre des Oraisons de Gaston Febus ainsi que le portrait original du comte de Foix-Béarn, n'ont pas fini de surprendre.

Une fois de plus, une page de l'Histoire de France s'écrit sur des documents inédits de notre région.

C'est la grande historienne Régine Pernoud qui a préfacé cet ouvrage, édité chez Privat à Toulouse.

Jean-Pierre HIVER-BERENGUIER, «Constance de Rabastens, Mystique de Dieu ou de Gaston Febus?» (Ed. Privât, collection « Le Midi et son histoire ».)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article