Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lourdes s'éveille...

5 Août 2016 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme

Lourdes s'éveille...

Les guerres de religion ont tant ravagé notre pays, des formes hypocrites de catholicisme ont tant étouffé les consciences, le progressisme a promis tant d'intelligence et tant de bienfaits à nos sociétés qu'on ne peut pas chanter "Il est 6 h Lourdes" s'éveille" comme le faisait Dutronc avec Paris. Et d'ailleurs la chansonnette serait bien dérisoire à côté de la grandeur de ce lieu.

Car oui, Lourdes est un site merveilleux, entre le chateau fort et le Gave,entre les rêves des hommes, et l'eau toujours pure, toujours mobile, renouvelée, insaisissable, musicale, du torrent. Beauté buccolique façon JJ Rousseau et George Sand sa fille trouvée ? Pas seulement. Rappelez vous Augustin Viatte reprochant à Chateaubriand de ne voir que ça dans le christianisme. Beauté éthique du geste qui a fondé ce lieu : la parole toute simple de la bergère, de la petite idiote du village, asthmatique, qui a simplement accepté de porter les mots de "celle-là" ("aquerra") et qui les porta avec simplicité - "mais si je vous assure qu'elle qu'elle a dit 'soy era immaculada conceptiou' ", avec honnêteté et dignité jusqu'au bout. Acte d'honnêteté et d'abandon ("fais ce que dois") qui faisait écho à un autre geste d'honnêteté et d'abandon, un geste qui l'associerait à un calvaire et quel calvaire, un fiat : "Je suis la servante de Dieu", 1860 ans plus tôt. Beauté éthique : le "oui" sans retour sur soi, le "oui" gratuit. Beauté eschatologique : la beauté de la fin dernière de tout acte humain, et de ce qui prévaudra sur tout le reste à la fin des temps.

C'est cela qui brille sur le sanctuaire de Lourdes qui s'éveille, sous les nuages colorés de rose, tandis que le reste du village dort encore. Ce n'est pas le plus bel endroit du monde : c'est le seul endroit du monde où toute l'humanité devrait être, ne serait-ce que par la pensée, si elle voulait être dans le vrai. L'endroit où la veille toute la puissance et la pureté de la mater dei éclatait dans la ferveur des "ave maria" de la procession des flambeaux. Ici la terre tremble tous les jours, les cœurs se fissurent, le sublime souffle de la sainte galiléenne les envahit. Cela compte bien plus que les miracles des guérisons, même s'il importe aussi, bien sûr de savoir qu'une religion est aussi faite pour guérir, même pour guérir un membre, car rien dans le corps n'est trivial.

Alors bien sûr, chacun a son "omphalos" du monde : Delphes, Bénarès, Jérusalem, La Mecque. Pour moi c'est Lourdes. Je suis à l'école de ce que Lourdes a à me dire, de la manière dont Lourdes veut me nettoyer, toutes les fois que l'Au-delà, que Dieu, me fait comprendre que je dois y être. Pas besoin d'y être une semaine. Parfois quelques minutes suffisent. Quelques images, quelques larmes versées, un rayon de lumière au bon endroit au bon moment, un son de cloche, l'image d'un solitaire qui prie, des bonnes sœurs dévouées poussant les chariots des malades. Le lieu donne dans les formes qu'il choisit. Pas besoin de discours fleuves.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article