Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pasteur Derek Prince : La foi et les oeuvres

23 Décembre 2016 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme

De tous les prédicateurs que j'aie entendus sur la toile, le plus convaincant, le plus rigoureux et le plus clair est le pasteur Derek Prince (décédé en 2003). Pas étonnant, dans un sens : il enseignait la logique et la philosophie avant de se convertir.

Son enseignement est un appel radical à renoncer à toute œuvre, c'est à dire tout effort pour agir selon une loi, et à tout investir dans la foi (la confiance en Dieu), la prière et l'amour, mais en se remettant, sur ces trois volets là, à ce que Dieu enverra, car rien fondamentalement ne doit venir de l'Ego. Voilà qui est contradictoire avec l'enseignement du pasteur Samuel Peterchmitt sur le thème "faites votre part du boulot" ou les exhortations bruyantes des Evangéliques "prenez autorité". Et pourtant cela sonne beaucoup plus profond. On a beau tout retourner dans tous les sens, au fond si on veut n'avoir à se glorifier de rien, il faut vraiment se faire oiseau. 

Cela dit d'autres aspects de l'enseignement de cet homme recommandent le respect de la loi pour éviter les malédictions (voir ci dessous). Cet enseignement ressemble à celui de Mme d'Astier de la Vigerie sur bien des points.

Cet homme était petit fils d'un commandant britannique qui avait réprimé la révolte des Boxers en Chine, et qui lui avait cédé un tableau de dragon impérial qui portait un maléfice. Son père lui même fut officier et prit sa retraite avec le grade de colonel.

Né à Bangalore en 1915, il explique dans "Ils chasseront les démons" qu'il fut élevé dans sa petite enfance par une nourrice hindoue dont l'influence fut à l'origine de sa fascination pour la mythologie indienne et pour le yoga dont il tarda à se défaire. Admis à 13 ans (en 1928) à Eton, il continua au King's College de Cambridge dont il fut membre en 1939 (à 24 ans).

Il rencontra le Christ au Proche-Orient pendant la seconde guerre mondiale quand il était assistant infirmier dans l'armée. Il commença sa prédication à Ramallah en 1946, épousa en Israël Lydia Christensen, une institutrice danoise qui dirigeait un orphelinat à Jérusalem et adopta six filles juives une palestinienne arabe et une anglaise.

A Londres il fut pasteur d'une petite assemblée pentecôtiste. En 1953 il fut délivré d'un "esprit familier". En 1957 il partit avec son épouse comme missionnaire éducateur au Kenya, puis en 1962-63 en Europe et en Amérique du Nord. Il fut pasteur d'une assemblée pentecôtiste en 1963 à Seattle où il effectua son premier exorcisme sur Esther Henderson, une femme au foyer de 35 ans.

En 1965 il avait lancé une malédiction sur le saloon qui jouxtait son église à Chicago qui prit feu deux mois après sa malédiction, et le vent tourna juste au moment où il assista au spectacle de l'incendie ce qui épargna l'église. Puis il est pasteur pentecôtiste à Londres avant de s'engager dans la délivrance et d'enseigner en Afrique. Un de ses petits petits fils fait partie d'un groupe juif ultra-orthodoxe (il a lui-même épousé en seconde noces en 1978 une israélite). En 1985 il a prêché à Karachi au Pakistan.

Certains aspects un peu négatifs de Derek Prince que vous pourrez trouver sur You Tube peuvent être nuancés par ceci.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article