Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'individu dans l'espace numérique

28 Janvier 2008 , Rédigé par CC Publié dans #down.under

"Les moyens de communication qu'offrent à l'humanité les réseaux numériques instantanés semblent posséder un objectif principal : nourrir, ou créer une cohérence globale. Un blog acquiert sa légitimité s'il est recensé dans d'autres blogs, et le premier site qui apparaît dans Google est celui qui est "hyperlié" par le plus grand nombre de sites... Cette légitimation par la collectivité porte ses dangers : elle se défend contre l'individuel et fait peu de cas de ce qui est hors norme ou marginal. Mais elle représente aussi un potentiel formidable, qui change profondément notre relation au monde. L'humain de la condition inhumaine est bien plus proche de la fourmi - qui vit, existe et comprend l'univers par l'entremise de sa collectivité - qu'il ne l'est d'un individu autonome, conscient et singulier"

Ollivier Dyens, professeur à Montréal, interview publiée dans Le Monde du 27 janvier 2008
Lire la suite

Ougarit

27 Janvier 2008 , Rédigé par CC Publié dans #Histoire des idées

undefined Il y avait hier soir sur Arte, un joli documentaire (allemand je crois), sur l'Age de Bronze. On y apprenait beaucoup de choses sur les découvertes des archéologues, et l'industrie métallurgique à ses débuts. Le commerce aussi. La mobilisation des sciences et des techniques les plus récentes au service d'une objectivation des inventions les plus anciennes de l'humanité a du bon. Elle met l'accent sur ce que l'aristocratisme universitaire du 19 ème siècle méprisait. En outre, elle apporte un savoir positif que l'on ne trouve pas dans les textes antiques - à tel point d'ailleurs que dans un livre que je lisais sur Carthage l'an dernier, les archéologues partaient du postulat qu'il fallait révoquer en doute toutes les sources scripturale (on sait à quelles conclusions cette démarche a conduit Finkielstein quand il s'est agi de l'appliquer à la Bible !). L'inconvénient est que, finalement, ce parti pris dévalue le spirituel, et même l'imaginaire. De ce que les civilisations anciennes pouvaient penser, de leur imaginaire et de leurs rêveries on part facilement de l'idée qu'on ne peut plus rien savoir. On laisse alors à des esprits fantasques ou religieux à la Drewermann, le soin de spéculer là-dessus, mais on peut être sûr que ces spéculations là ne seront pas diffusées à 20 h 30 sur Arte. Et pourtant c'est quand même dans cet imaginaire dont on sait si peu de choses que résidait le plus important. Y compris et surtout pour notre époque. On nous abrutit à l'excès quand on veut nous faire croire que seules les techniques ont compté, et comptent encore.
Lire la suite

Paul Valéry à propos de Nietzsche

25 Janvier 2008 , Rédigé par CC Publié dans #Philosophie

Paul_Valery.jpgLettre à Gide - 13 janvier 1899 (18 mois avant la mort de Nietzsche, mais 10 ans après sa chute)

"Quant à Nietzsche, diable ! Il me semble (si j'ai saisi, ce qui n'est pas encore sûr) que tu te presses un peu de l'unifier. Pour moi, il est avant tout contradictoire. Par exemple, il éreinte A par méthode B, et puis il démolit B ; et conserve les deux éreintements tout de même. 

Donc, dans son ensemble, il y a des choses admirables ou naïves ou inutiles ; donc, il faut choisir ce qui convient et revenir soit à Stendhal soit à Descartes, car il n'y a guère de milieu possible. Souvent des chapitres entiers sont, comme dirait ton garçon de café, d'une gratuité terrible. Son grand tort à mes yeux est de vouloir faire une philosophie de la violence. Le résultat, c'est Mauclair - c'est clair !

(...) Le plus amusant chez lui, c'est l'air convaincu et la préoccupation éthique - chose qui me fait toujours rigoler - car en somme c'est une affaire de cuisine. Il veut travailler dans la morale, et il ne voit pas que le fond moderne de cela, c'est l'indifférence bien présentée. D'ailleurs, as-tu remarqué le truc merveilleux que constitue le Superuomo ? Cela permet à la fois d'être optimiste et pessimiste, d'où pages diverses; etc., d'être romantique et classique, etc. ad libitum. (...)

Nietzsche, qui est beaucoup plus métaphysicien que moi, - car je crois l'être aussi peu que cela est décent, a refait son Dieu, sa Cause, sa Force, sa Vie,etc, et il a pris le bon chemin traditionnel : la contradiction. Seulement, chez lui, elle n'est pas tant dans les termes, in terminis, que dans les choses (...) "

Lire la suite

Des nouvelles de mon village pyrénéen

19 Janvier 2008 , Rédigé par CC Publié dans #Otium cum dignitate

Une fois n'est pas coutume, voici quelques nouvelles de la commune où j'ai grandi et où je suis encore électeur, Jurançon. Celle-ci va accueillir un centre de stockage de CO2 - quelle chance !

Lire la suite

Russell - Histoire des idées au XIX ème siècle

5 Janvier 2008 , Rédigé par CC Publié dans #Histoire des idées

Tout un chacun devrait lire de Bertand Russell, Histoire des idées au XIX ème siècle, un livre publié dans l'entre-deux-guerre. L'auteur fait preuve d'une lucidité extrême sur le capitalisme, le marxisme, le colonialisme. Au lieu de perdre son temps à tenter d'écrire des nouveautés (et souvent des sottises) sur tous ces sujets, on serait mieux inspiré de republier ce genre de "vieillerie" qui n'a pas pris une ride.  russell.jpg
Lire la suite