Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos de la nudité d'Andromède

4 Janvier 2013 , Rédigé par CC Publié dans #Nudité-Pudeur en Europe

"Andromède (en grec ancien Ἀνδρομέδα / Androméda) est une princesse éthiopienne. Fille du roi Céphée, elle est victime de l'orgueil de sa mère Cassiopée. Exposée nue sur un rocher pour y être dévorée par un monstre marin, elle est sauvée de justesse par Persée dont elle deviendra l'épouse" nous dit Wikipedia.

 

andromede-1.jpgLe mythe a nourri une iconographie abondante à travers les siècles au point qu'on peut y voir une image paradigme de la "nudité humiliation" en version féminine.

 

Et cependant, Andromède (dont le thème est obsédant dans un roman comme les Ethiopiques) n'a pas nécessairement été toujours nue. Dans le roman "Leucippé et Clitophon" d'Achille Tatius dont les érudits vantent souvent la précision des témoignages, on nous décrit deux tableaux placés derrière le temple de Zeus (en fait un Zeus très "local", jeune et portant une grenade) dans la ville grecque de Péluse en Egypte (là où le grand Pompée fut décapité) : un tableau d'un certain Evanthès représentant Prométhée et un autre Andromède (l'un et l'autre enchaînés, peut-être des symboles de la condition humaine). Dans le second tableau, c'est Persée, le libérateur d'Andromède, qui est nu, et Andromède, elle, porte une blanche "tunique descendant à ses pieds" (Pléiade p. 923) d'un tissu léger "non pas comme cellui que l'on fait avec la toison des brebis mais semblable à ces flocons ailés que les femmes de l'Inde ramassent sur les arbres pour les filer" (du coton selon Pierre Grimal).andromede-2.jpg

 

On observe qu'Apollodore dans sa Bibliothèque ne parle pas de sa nudité :

 

" Persée arriva en Éthiopie, où régnait Céphée, et il découvrit qu'Andromède, la fille du roi, avait été exposée pour devenir la proie d'un monstre marin. Car Cassiopée, l'épouse de Céphée, avait osé défier les Néréides dans un concours de beauté, en se vantant d'être plus belle qu'elles toutes. Les Néréides s'étaient offensées, et Poséidon se mit en colère : il envoya une inondation pour dévaster tout le territoire, et aussi un monstre marin. Ammon avait alors donné sa réponse : la seule façon de faire cesser ce fléau était de livrer Andromède, la fille de Cassiopée, en pâture au monstre. Céphée, sous la pression de ses sujets Éthiopiens, obéit : il enchaîna la jeune fille à un rocher. "

 

Pas de mention non plus de la nudité d'Andromède dans les Métamorphoses d'Ovide :

 

"There Jupiter Ammon had unjustly ordered the innocent Andromeda to pay the penalty for her mother Cassiopeia’s words. 

 

As soon as Perseus, great-grandson of Abas, saw her fastened by her arms to the hard rock, he would have thought she was a marble statue, except that a light breeze stirred her hair, and warm tears ran from her eyes. He took fire without knowing it and was stunned, and seized by the vision of the form he saw, he almost forgot to flicker his wings in the air. As soon as he had touched down, he said ‘O, you do not deserve these chains, but those that link ardent lovers together. Tell me your name, I wish to know it, and the name of your country, and why you are wearing these fetters. At first she was silent: a virgin, she did not dare to address a man, and she would have hidden her face modestly with her hands, if they had not been fastened behind her. She used her eyes instead, and they filled with welling tears. At his repeated insistence, so as not to seem to be acknowledging a fault of her own, she told him her name and the name of her country, and what faith her mother had had in her own beauty.

 

Before she had finished speaking, all the waves resounded, and a monster menaced them, rising from the deep sea, and covered the wide waters with its breadth. The girl cried out: her grieving father and mother were together nearby, both wretched, but the mother more justifiably so. They bring no help with them, only weeping and lamentations to suit the moment, and cling to her fettered body. Then the stranger speaks ‘There will be plenty of time left for tears, but only a brief hour is given us to work. If I asked for this girl as Perseus, son of Jupiter and that Danaë, imprisoned in the brazen tower, whom Jupiter filled with his rich golden shower; Perseus conqueror of the Gorgon with snakes for hair, he who dared to fly, driven through the air, on soaring wings, then surely I should be preferred to all other suitors as a son-in-law. If the gods favour me, I will try to add further merit to these great gifts. I will make a bargain. Rescued by my courage, she must be mine.’ Her parents accept the contract (who would hesitate?) and, entreating him, promise a kingdom, as well, for a dowry."

 

Sur le vase corinthien du musée de Berlin (d'époque classique), c'est Persée qui est nu, et Andromède habillée

 

042--1997--25.12.96-24.3.97--207.jpgDans la peinture d'époque romaine le tableau "Persée et Andromède" (à droite) de la villa d'Agrippa Postumus à Boscotrecase (musée de New York) montre un vêtement léger semblable à celui que décrit Achille Tatius. Il y a juste un début de dénudation dans la "Délivrance d'Andromède par Persée" de la maison des Dioscures à Pompéi (Naples) ce qui coïncide aussi avec des début de nus partiels pour les femmes (comme dans une fresque du sacrifice d'Iphigénie). 042- 1997 (25.12.96-24.3.97) 206

 

Mon hypothèse est qu'à partir de Praxitèle l'ouverture orientale de l'art grec (les déesses mères nues) a ouvert la voie à une nudité féminine conventionnelle. Mais c'est sous les cieux italiens de la Renaissance (dans les jeux de la société de cour et à la faveur de l'essor du néo-platonisme) que celle-ci a pleinement trouvé droit de cité dans l'art.

 

Chose amusante, la mise à l'écran de l'exposition d'Andromède en 1981 dans le film "Le choc des Titans" a abandonné la nudité de l'héroïne (cf la vidéo ici et ci-dessous). Un illustrateur de livres pour enfants (éditions anglo-américaines) explique que l'éditeur, pour un de ses dessins, lui a demandé récemment de couvrir Andromède d'assez de cheveux de sorte que sa poitrine ne soit pas visible.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article