Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Encore un calendrier de nus : la maternité des Lilas

6 Septembre 2013 , Rédigé par CC Publié dans #Nudité-Pudeur en Europe

lilas.jpgOn croyait la source tarie et la mode passée, onze sages-femmes de la clinique des Lilas dans le 93 menacée de fermeture ont décidé de poser nues pour un calendrier. Marie Lomier décrit cette idée comme une improvisation, "on s 'est dit que faire un calendrier c'est plutôt rigolo"  "et à une sortie de garde on s'est retrouvée à onze sages femmes et on a fait ça, c'est assez rigolo en fait parce qu'on s'est toutes retrouvées dans la salle, c'était rigolo c'était pas plus gênant que ça" (la répétition du mot "rigolo", l'understatement permanent sur le "plutôt", l" "assez" est à remarquer). Karima Ben Akli la gynécoloque-obstétricienne ressort le moto habituel de la nudité pour des causes sociales "on nous a déjà mis à poil". L'initiative prolonge diverses actions médiatiques de choc entamées au cours des derniers mois comme des accouchements sauvages dans la rue.

 

Yahoo parle de "calendrier d'infirmières" pour attirer le lecteur. La dépêche AFP est reprise par divers médias généralistes aujourd'hui (nationaux mais aussi dans la presse régionale) et dans la presse médicale. Dans la presse féminine Marie-Claire fait un billet personnalisé qui précise à propos des sages-femems que "On peut les voir prendre la pose entièrement nues mais cachant leur poitrine et leurs parties intimes grâce au matériel médical" (et il est vrai que le calendrier suggère mais ne montre rien). Si Marie-Claire range le calendrier dans la rubrique de l'insolite (mais l'est-ce encore), Terrafemina.com parle de calendrier "coquin et triste à la fois". Aufeminin.com juge l'initiative "astucieuse". Nul doute que ces commentaires dans cette dernière catégorie de la presse sont susceptibles d'influencer le point de vue des lectrices et donc d'une partie importante des femmes en France. C'est une image de plus du nu "sympa", "complice", intégrateur, désireux de protester tout en renforçant la cohésion sociale (auxquelles les sages-femmes donneuses de vies sont censées participer de façon éminente, surtout dans une clinique qui a mis en valeur plus d'une fois son rôle pionnier naguère dans l'accouchement sans douleur et le refus de la médicalisation superflue), à l'image d'usages bien connus de la nudité rituelle dans certaines sociétés traditionnelles.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article