Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maîtres et valets

10 Décembre 2014 , Rédigé par CC Publié dans #Philosophie

hegel.jpgTous les étudiants en philosophie savent que la dialectque du "maître et de l'esclave" chez Hegel devrait plutôt être nommée en français "dialectique du maître et du valet". On sait qu'à la mort de Kant, son valet avait écrit un récit fort populaire de l'agonie du maître (récit qui inspira "Les derniers jours d'Emmanuel Kant" de Thomas de Quincey). Hegel fut choqué par ce récit et en tira cette fameuse maxime : "Il n'y a pas de grand homme pour son valet de chambre, non pas parce que le grand homme n'est pas grand mais parce que le valet de chambre n'est qu'un valet".

 

J'ai longtemps cru cette intuition de Hegel originale. Mais aujourd'hui, je lis "De Iside et Osiride" (Osiris et Isis) de Plutarque, un livre qui n'est hélas plus publié en format de poche dans notre très laïque République et qu'on ne trouve qu'en version onéreuse aux éditions Belles Lettres : "Leur réputation n'a fleuri qu'un temps... De là le mot d'Antigone l'Ancien : comme un certain Hermodote le proclamait, dans un poème, 'fils du Soeil' et 'dieu' : 'Mon porteur de pot-de-chambre, fit-il, n'est pas dans le secret' " (I&O 24, p. 198).

 

Hegel, quand il a trouvé son bon mot, l'a-t-il sorti de nulle part ? a-t-il eu une réminiscence de lectures de jeunesse de Plutarque à Tübingen ? ou l'esprit de Plutarque l'a-t-il poursuivi à son insu ? (ce qui n'est pas incompatible avec la doctrine hegelienne de la survie de l'Esprit dans l'Histoire, même si son Esprit est censé être une pure Raison, entendue cependant dans un sens plus vaste que dans le rationalisme français).

 

En tout cas il faut lire ce traité de Plutarque, adressé à Cléa, prêtresse d'Isis en Grèce, et qui témoigne d'une impressionnante érudition de l'auteur sur l'Egypte et d'un très bel effort pour faire converger religion égyptienne et philosophie grecque (Plutarque, comme Apulée, était un dévôt d'Isis et avait été initié dans ses Mystères).

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article