Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Miru Kim et la nudité dans les espaces urbains obscurs

8 Août 2012 , Rédigé par CC Publié dans #Anthropologie du corps

Elle déprimait dans les grandes villes ; elle avait la phobie des tunnels et des espaces clos ; elle a décidé de faire des photos avec tout cela, à New York, Paris, Istanbul et elle a choisi de poser elle-même nue au milieu de tout cela. Ainsi pourrait-on résumer l'origine du projet "Naked City Spleen" de l'artiste américano-coréenne Miru Kim (apparemment rien à voir avec l' "Union City Blue" de Bondie !), telle qu'elle l'expose dans une interview en français sur Owni.fr.

 

Le résultat est un jeu de contrastes intéressant entre des espaces sombres écrasants et l'anatomie humaine (féminine) dénudée, comme une version obscure des clichés optimistes d'Ou Zhihang.

 

Sur son site elle dit que les espaces urbains abandonnés sont devenus pour elle "d'étranges à familiers, de durs à calmes, de dangereux à ludiques", dans son interview elle insiste sur la dimension de mise à l'épreuve de soi au contact du danger, et donc de mise à l'épreuve de l'espace aussi qu'il y avait dans ces dénudations noctunes au milieu de nulle part. Quelque chose qui rejoint la dimension initiatique du nu dans les rites de passage.

 

Le journal turc Hürriyet parlait d'elle ce matin.

 

miru.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article