Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nudité au Koweit

2 Février 2012 , Rédigé par CC Publié dans #Nudité-Pudeur au P.O. et au Maghreb

Une nouvelle étrange publiée en Belgique le 24 janvier sur trois femmes (dont une mineure) arrêtées pour avoir été nues sous leur "burka" au Koweit, étrange notamment parce qu'elle  parle de "burka" alors que sur la photo il s'agit d'un niqab. L'info semble provenir du blog hilncore.com qui lui montre bien des burka en page une de ses nouvelles, et précise que les filles ont prétendu avoir fait la fête et bu, de sorte qu'elles n'ont repris leurs esprits que dans le café où elles ont été arrêtées. Un blog républicain américain reprend la nouvelle avec plus d'infos (notamment que deux des femmes sont non-koweitiennes, le fait que la fête à laquelle elles assistaient était une fête gay-lesbienne) mais sans citer de source, et en précisant que leur tenue était une abaya. La source première de l'info serait finalement le quotidien koweitien Al-Rai qui précise le lieu de l'arrestation. L'activiste Marwa Tarek interviewée par le journal égyptien Bikyamasr.com souligne le risque de prison pour ces femmes du fait en particulier des lois sur l'homosexualité, et met en cause la manière dont le garçon qui les a dénoncées a pu savoir qu'elles étaient nues (il a nécessairement soulevé leur abaya). Elle ajoute que vu les températures les femmes du Koweit sont souvent nues sous leur abaya (propos repris notamment sur le site tunisien Tunistribune). Certains commentateurs sur des blogs se demandent si l'aveu d'avoir participé à des soirées gays n'a pas été "extorqué" aux femmes pour favoriser leur inculpation, de même que le fait d'avoir bu de l'alcool. Il se pourrait tout aussi bien qu'elles se soient simplement promenées nues sous leur abaya et que tout le reste soit inventé pour les emprisonner.

 

Chose étrange aussi dans cette nouvelle diffusée à l'échelle planétaire par United Press International le nom de la blogueuse/activiste koweitienne Marwa Tarek n'apparaît nulle part sur le Web en dehors de cet article - d'où sort-elle ?

 

Par ailleurs notons qu'en Egypte les mises à nues publiques de femmes étrangères se poursuivent. Après l'américaine Lara Logan et la française Caroline Sinz, c'est au tour d'un anonyme le mercredi 24 janvier sur la place Tahrir d'après le témoignage d'un anonyme à Bikya Masr. Un phénomène déjà observé sous Moubarak comme nous l'avions indiqué dans notre livre.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article