Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #mediums tag

Les énergies des plantes

15 Septembre 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums, #Philosophie

Ce soir sur Ushuaïa TV (dans la série "Les nouvelles aventures des plantes" - "Dans les Alpes") un beau reportage sur des gens qui, dans le Tyrol, essaient de remettre au goût du jour les énergies des plantes (l'edelweiss, la fleur de saint Jean ou millepertuis, les bains de foin), et leurs vertus curatives. Pas besoin d'aller chercher des ingrédients asiatiques et des techniques dont on connaît mal le système métaphysique qui les entoure en Extrême-Orient. Et je suis d'accord avec Maurice Caillet, dont on connaît le grand parcours spirituel, quand il dit que les énergies naturelles (minéraux, végétaux, animaux) ne sont point condamnables en soi. Le problème, est ce que certains guérisseurs en font sous l'impulsion de forces qu'ils ne maîtrisent pas... Comment trier le bon grain de l'ivraie ?

Lire la suite

La sorcellerie dans la presse : le magazine "Avantages"

13 Septembre 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums

Dans son numéro 348 du 3 août 2017 en p. 44 et suivantes, le magazine féminin "Avantages" fait une bonne publicité aux médiums (et ce n'est pas la première fois - voir version en ligne ici).

Cela commence par l'article d'Isabelle Soing et Marie Le Marois (une "vieille connaissance" qui m'avait interviewé sur la nudité pour le magazine de Marie-France daté de septembre 2015) : "Comment la magie agit dans notre vie" qui affirme qu'une "nouvelle génération d'extralucides ringardise Mme Irma et sa boule de cristal". Les prestations de XavMaster et son HypnoTeam à l'émission "La France a d'incroyables talents" en 2016, Mentalist, Les revenants, X Files seraient la cause de ce succès. 10 millions de consommateurs de voyance en France selon le Salon parapsy, 15 000 à 20 000 visiteurs pour ce salon l'an prochain, un tiers des français qui croient à l'influence des astres sur l'amour (sondage TNS Sofres pour Meetic 2014). Des chiffres qui impressionnent.

Selon l'article il s'agirait d'un simple voyage dans l'inconscient qui a  besoin de se rassurer. Le psychologue Nicolas Roussiau et son dernier livre co-écrit avec Emmanuele Gardair de l'université de Reims sont convoqués pour nous prouver qu'il ne s'agit que se détendre un peu et se faire du bien. Donc vive les grigris (de la marque Litchi ou autres), ou la connexion au calendrier lunaire que prône la "sorcière new age" et "psychothérapeute" (bien sûr...) Katia Bougchiche ! "Glisser de la magie dans sa vie ce n'est pas sorcier" conclut l'article. D'ailleurs cette affaire remonte à la préhistoire (p. 47), ça a toujours été avec nous, c'est dans notre nature, ça va avec notre fantaisie, donc c'est forcément bien...

Encore un pas plus loin dans le paranormal, une décoratrice de 46 ans, "Ariane", nous le dit : on peut tous s'attirer des bonnes choses, et elle-même a des anges qui l'ont sauvée d'un accident de voiture (elle fut projetée hors de sa voiture en évitant la collision avec une Porsche et s'en tira avec une micro fracture au genou et un micro traumatisme crânien), et qui lui donnent des rêves prémonitoires. Sa grand mère décédée a soigné son inflammation cutanée en appliquant dessus dans son rêve nocturne un cataplasme d'argile.

On fait un petit détour (juste à côté d'un inventaire des superstitions) par le cabinet d'une chamane "kinésiologue" qui a son site therapies-evolutives.com, Emilie, 37 ans, qui purifie son cabinet par la fumigation comme un couple (celui qui l'a initiée et qui partagera son cabinet à la rentrée) le lui a appris au Mexique. Hantée par le mot "Marshall" est s'est initiée dans ces îles du Pacifique et revient avec des rêves prémonitoires, une intuition plus développée, et un goût plus prononcé pour les fétiches (p. 47).

Puis le dossier en vient à vanter les mérites (p. 48) des médiums spirites comme Franca dont le site constanzatherapie.fr est cité qui aurait aidé Maria, agent d'assurance 40 ans, à se débarrasser d'entités malfaisantes et communiquer avec son père. Désormais convertie à la compassion et distributrice d' "aimants-bijoux" depuis mars dernier, la dame dit aller mieux. Sans doute sera-t-elle elle aussi médium spirite bientôt, puisqu'elle a déjà eu "de nombreuses expériences avec les défunts".

Pour finir la caution "scientifique" de la psychothérepeute Béatrice Millêtre. Et une bibliographie "100 cartes pour vivre la magie au quotidien", "Le Tarot zen d'Osho" et "L'oracle des vies antérieures" de l'inévitable Doreen Virtue (je vous renvoie à mon livre sur les médiums à son sujet). Tout cela est bel et bon... Mais il manque juste le point de vue adverse : celui qui vous DECONSEILLERA le New Age et le chamanisme...

Lire la suite

L'art africain

6 Septembre 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Philosophie, #Médiums, #Histoire des idées

Quand Emmanuel Berl dans ses "Trois faces du sacré", soulève un aspect important de la transposition de l'art africain sous nos latitudes à partir de la fin du 19e siècle....

Voyez ces pages (134-135) :

 

Un peu plus loin il emprunte à Paul Morand l'image de la danseuse Congo à Paris victime d'un envoûtement funeste et souligne avec ironie que, quelque sceptique que soient les artistes français qui s'inspirent de "l'art nègre", aucun ne voudrait connaître la mésaventure que vécut cette artiste et remarque qu'à cause cela cet art a provoqué un mélange de fascination et de panique en Allemagne, mais on ne sait trop à quoi il fait allusion à ce sujet. En tout cas il pose une question qui mérite qu'on s'y attarde. Prenons à la lettre le "objets inanimés avez vous donc une âme ?" de Lamartine.

Lire la suite

Ouverture des chakras

3 Septembre 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Shivaïsme yoga tantrisme, #Médiums, #Massages, #Christianisme

Une accompagnatrice de pèlerinages catholiques m'écrit :

" Un jour, j’avais pris un rendez-vous chez une ostéopathe que l’on m’avait conseillée. Dans la salle d’attente, j’ai prié Marie et des paroles sont venues dans mon cœur : pars, ne reste pas là. Je n’ai pas osé fuir. Durant la séance, je dis à la praticienne qu’elle est en train de travailler sur mes chakras or je venais la voir pour une séance « technique » et pas pour autre chose. Le mal était fait ! Quelques heures plus tard mal-être, puis cauchemars … Comme je devais faire un accompagnement de pèlerins à Medjugorje, j’ai déposé dans le sacrement du pardon cette non-obéissance aux paroles reçues. La guérison a été au rendez-vous. Merci Seigneur ! Et ça m’a servi de leçon. Faire passer Marie devant est gage de bonne santé."

Voilà un témoignage qui recoupe celui de Maurice Caillet ci-dessous, ainsi que certaines de mes expériences personnelles.

Lire la suite

Nicolas Maduro et Saï Baba

17 Août 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums, #Spiritualités de l'amour, #Shivaïsme yoga tantrisme, #Histoire des idées

En 2005 Nicolas Maduro a rendu visite avec son épouse à Sri Sathya Saï Baba (ce quiva peut-être avec son goût pour Led Zeppelin fan d'Aleister Crowley). A l'époque le ministre de l'éducation nationale vénézuélien était présenté comme disciple de Saï Baba.

Arlette Meyer, future traductrice en espagnol de Sai Baba, Man of Miracles et Mrs. Elizabeth Palmer rencontrèrent Saï Baba en décembre 1972 en Inde et la première ressentit une énergie qui la fit fondre en larmes quand le gourou déclara être celui dont Jésus avait annoncé le retour (il se disait aussi l'avatar de la triade hindoue). Le 22 août 1974 avec quelques personnes elle fonde à Caracas le premier centre Saï à Caracas. Puis ce courant religieux n'a cessé de se développer. Il revendique 200 000 disciples au Vénézuéla. Chavez aurait rendu visite au gourou trois fois.

Ce courant pratique la magie sexuelle, en oignant testicules et pubis avec de l'huile et en pratiquant des "caresses sacrées" (comme l'a reconnu Monica Socolowicz responsable baïste d'Argentine, ce qui a été confirmé par d'autres adeptes, un dossier existe ici sur ce sujet). Le gourou décédé en 2011 à l'âge de 85 ans avait aussi accusé d'abus sexuels mais le premier ministre indien et l'ex vice président américain Al Gore entre autres célébrités avaient condamné ces dénonciations. A sa mort le parlement vénézuélien a décrété un deuil national.

En 2006, Ahmedabad Newsline (journal du Gujarat) racontait un fait divers : un joailler et son neveu avaient plusieurs fois violé pendant trois ans la fille d'un opérateur mécanique à son domicile en faisant croire qu'ils libéraient ainsi la famille d'une malédiction. Le neveu se disait possédé par l'esprit de Sai Baba...

Lire la suite

Deux médiums démontés

15 Août 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums

Dîné avec une amie dans le sud de la France qui m'a démonté en quelques phrases (parfois sans trop s'en rendre compte d'ailleurs) les deux principaux médiums de sa ville.

Sur le premier, que nous appellerons A, son amant qui est un homme très terre à terre le connaît indirectement par un ami. Il a pu vérifier que A (qui est vanté sur Internet notamment pour avoir redonné leur fertilité à des femmes - ou leur avoir fait avoir un enfant du diable ?) a le même profil que le médium que j'ai croisé en février 2014. Lors d'une fête il y a quelques années, A s'est dirigé vers la table de l'amant de mon amie et lui a détaillé : "Tu as auprès de toi la présence de telle tante décédée qui te protège". Il a le troisième oeil ouvert. Sauf que ça ne lui a pas porté chance car au cours des six derniers mois il a dû faire un séjour en hôpital psychiatrique (le même type d'instabilité que mon médium de février 2014). "Normal, conclut mon amie, car le fait de voir les âmes de gens morts tout autour de lui doit le déstabiliser". Ca, c'est l'explication la plus "au ras des pâquerettes". Il y a aussi celle selon laquelle le pacte qu'il a conclu avec une entité pour ouvrir son troisième oeil le conduit à sa perte et fera de même avec ses patients. Mais ça, c'est un degré d'interprétation que mon amie se refuse d'intégrer.

Le second, nous l'appellerons B. Il est magnétiseur. Mon amie l'a consulté mais a eu un mauvais "feeling" avec lui. Elle le crédite néanmoins d'avoir un peu "débloqué" la vie d'une sienne amie sexagénaire qui vivait seule en lui montrant qu'elle donnait trop aux hommes sans obtenir quoi que ce soit en retour (genre d'explication que j'ai aussi reçue des voyantes que j'ai consultées mais qui selon moi n'aide nullement à agir utilement sur sa vie). Le magnétiseur F ne s'est pas arrêté là puisqu'il a prescrit à la sexagénaire de s'inscrire sur un site de rencontres dont il lui a donné précisément l'adresse, ce qu'elle a fait. Elle y a rencontré un type louche qui a envahi et pourri sa vie sur un mode tentaculaire (un peu sur le modèle de ce que racontait dans Le Monde du 6 août Nathalie Azoulay) jusqu'au point où il lui a dit : "Il faudra que tu acceptes de te faire violer".

Cette histoire m'a rappelé celle d'une journaliste d'origine serbe qui était ravie d'avoir rencontré un homme conforme au tableau précis que venait de brosser de cette rencontre une voyante qui le présentait comme l'homme de sa vie, et qui, l'année suivante,quand je la revis, pestait contre les médiums parce que son histoire d'amour avait échoué et maudissait la voyante de l'avoir engagée sur cette voie de garage. Deuxième cas où un médium engageait sa cliente dans une impasse, et même une impasse potentiellement très destructrice. Mon amie nuançait cependant en estimant que cela pouvait avoir été un mal pour un bien, mais c'est à mon avis méconnaître profondément la nature de l'occultisme que d'envisager la chose sous cet angle "dialectique" et optimiste. La principale leçon ici ne semble pas être "ça vaut le coup d'essayer" mais plutôt "A" et "B" sont à éviter..

Lire la suite

Le statut légal des magnétiseurs

15 Août 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums

L'Echo du Merveilleux du 15 mars 1901 publie une liste des signataires d'une pétition publiée deux mois plus tôt (numéro du 15 février), "demandant aux pouvoirs législatifs .que les droits des Magnétiseurs fussent définis par une loi". Parmi les signataires, de grands noms : Jollivet-Çastelot, dir. de «Hyperchimie»;  l'abbé Julio, dir. de l'« Etincelle », des médecins, d'anciens députés et des associations : le Congrès Spirite et Spiritualiste International de 1900 (60.000 adhérents),le Syndicat de la Presse spiritualiste de France, la Société française d'Etude des Phénomènes psychiques, la Société magnétique de France, l'Ecole pratique de Magnétisme et de Massage, le Syndicat des Masseurs et Magnétiseurs.

Lire la suite

Un couple devant la chapelle

14 Août 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums, #Christianisme

La semaine dernière, de passage à la chapelle de l'église vieille catholique latine de ma ville dont j'ai parlé dans mon livre sur les médiums, j'ai patienté jusqu'à l'heure d'ouverture en compagnie d'un couple d'inconnus qui venaient des Hauts-de-Seine. Des trentenaires. Au fil de la conversation, j'appris que l'homme avait accumulé une série de revers et de gros problèmes récemment et se sentait épuisé, dépourvu de tout ressort, ce qui n'était pas dans sa nature, disait-il, et cela commençait à rejaillir sur son épouse, qui était enceinte, et même sur le chien qu'il tenait au bout de sa laisse et qui attrapé des maladies inexplicables. Ils avaient consulté une voyante que la femme avait eue comme cliente lorsqu'elle était esthéticienne en Normandie. Cette médium leur a dit qu'ils étaient atteints d'une malédiction et les a envoyés auprès de ce prêtre dont je parle dans le livre et qu'elle-même consultait deux fois par an. Apparemment ils ne savaient rien des rituels qu'il appliquait ni de ce qu'allait leur apporter cette rencontre. J'ai été étonné de savoir que des voyants pouvaient rendre visite à date fixe (deux fois par an) à ce prêtre, comme s'il était leur "purificateur". La question des "pollutions" dans la voyance est assez récurrente dans les traités consacrés à ce sujet délicat. Mais je n'ai pas pu en savoir plus, le prêtre étant lui-même toujours fort peu loquace sur ses fonctions.

 

Lire la suite

Catharisme et gnose dans le spiritisme des années 1880

25 Juillet 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums, #Histoire des idées

G. Mondain Revue Foi et Vie 16 avril 1911 p. 242:

" Mme Philippe de Néry nous raconte la scène qui eut lieu dans l'automne de 1889 chez Lady Caithness, duchesse de Pomar, où, dans le plus profond mystère d'une salle tendue de noir, on évoqua les Evêques du Paraclet, et où on entendit Guilharbert de Castres, l'un des évêques cathares du temps de la persécution des Albigeois, conférer à l'un des auditeurs présents (J. Doinel, archiviste d'Orléans) la dignité de patriarche, avec le nom de Valentin, et ordonner de faire revivre les trois sacrements gnostiques : le Consolamentum, ou baptême par l'imposition des mains ; la Fraction du pain, par laquelle on devait communier avec le corps astral de Jésus ; et l'Appareillamentum, ou confession générale des péchés. On devait aussi rétablir la hiérarchie et les six degrés de l'initiation fixés par le premier Valentin.

Mme Philippe de Néry nous dit aussi avoir assisté à la réception de six néophytes, qu'on amena devant le patriarche, les yeux bandés et tes mains liées d'une corde, emblèmes de l'aveuglement et de l'ignorance que l'initiation va dissiper. Le patriarche, après avoir délié le bandeau et la corde, donna un aperçu de la doctrine gnostique qu'on dirait résumée de l'Histoire des Dogmes de Bonifas. Il parla du Démiurge, dieu inférieur auteur du monde ; de la tentative malheureuse de la Sophia, le douzième éon de Valentin, d'escalader le ciel. "Une chute profonde a été la conséquence de son audace. Désormais liée à la matière, elle erre à travers la multitude des termes en exhalant sa plainte... Mais après la faute, Dieu a eu pitié. L'Eon-Christos, le verbe divin, se fait homme et rend la Sophia repentie à sa céleste origine. Remontée au Plérôme-, indivise en son essence, quoique fragmentée en son action, la Sophia ne cesse de se manifester dans notre monde maudit." "

Lire la suite

La "Sainte Philomène" du Dr Rozier

12 Juillet 2017 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme, #Médiums

En 1907, le Dr Fernand Rozier (1839-1922), médecin, élève d'Eliphas Lévy, publiait "Les Puissances invisibles, les dieux, les anges,les saints, les égrégores, Sainte Philomène" aux éditions Chaumont. Rozier est un homme de sciences très complet puisque, outre ses compétences en médecine, il est physicien, et il a été secrétaire de l'astronome Urbain Le Verrier, qui avait découvert la planète Neptune, en 1846. C'est aussi un voyant qui a prédit les inondations de Paris en 1910. Collaborateur de la revue L’Initiation fondée par Papus  (1865-1916) il enseignait à la Faculté Libre des Sciences Hermétiques qui appartenait au même groupe.

Après une introduction savante sur les divers plans de réalité, et les diverses forces occultes qui agissent dans l'Invisible, forces qu'il pense à partir d'une théorie élargie de la matière (hylè) qu'il forge en dialogue avec les hindouistes et la kabbale, toute la première partie de l'ouvrage synthétise une analyse des traditions hébraïques, païennes et orientales sur les forces invisibles.

A partir de la page 95, il se penche sur le cas de sainte Philomène dont la tombe fut découverte à Rome en 1802 (encore que l'existence de cette sainte prête à controverse et donc l'authenticité de cette sainte aussi). Cette tombe était celle d'une jeune fille de 13 ans dot les reliques furent emportées à Mugnano près de Naples par Don Francesco di Lucia. Un frère de Saint Jean de Dieu qui avait visité Mugnano visita à Lyon une malade riche, atteinte d'une affection au coeur, Mlle Jaricot. Celle-ci, en 1835, se rendit à Mugnano après un court séjour à Rome où le pape Grégoire XVI avait tenté de la dissuader de s'y rendre. Mlle Jaricot avait fait promettre au pape d'autoriser le culte de Ste Philomène si elle guérissait. Elle y fit une neuvaine à la sainte et guérit. En janvier 1837, le culte public fut autorisé. Des reliques de la

sainte furent déposées à St Gervais à Paris par une paroissienne reconnaissante.

En 1833, la Mère Maria Luisa de Jésus, une religieuse napolitaine eut la révélation que la sainte était une princesse grecque vierge que Dioclétien aurait voulu séduire et martyrisa par dépit, vision dans la plus pure tradition de la Légende dorée. A partir de 1906, une étude plus soignée des plaques sur le tombeau révéla un montage. On pensa que Ste Philomène avait été une invention, comme St Expedit, soldat de la légion thébaine, avait été une invention des dominicains pour contrer le St Antoine de Padoue des franciscains. Le pape commença à faire enlever les statues des églises (et la sainte, dont la fête était célébrée le 11 août allait être officiellement radiée du calendrier canonique en 1961).

Le Dr Rozier milite pour la défense du culte de Ste Philomène. Lui-même descendait d'une grand-mère et d'une mère médiums qui avaient des visions. Sa mère, nous dit-il, avait prédit l'époque de sa mort (vieux fantasme des voyants, très en vogue aussi dans l'occultisme du XVIIe siècle) et le lieu où elle serait enterrée plusieurs années à l'avance. et ce don fut transmis à sa propre fille comme il l'a raconté dans l'Echo du Merveilleux. Proche de Dieu toute sa vie, Rozier voyait parfois une jeune personne fort belle qui le prenait par le main en lui souriant. "Quelquefois elle s'asseyait auprès de moi, me prenait sur ses genoux, me berçait" ajoute-t-il même p. 107. Ce n'est que vers 1895 qu'il a su que cette entité était Ste Philomène. Selon lui cette sainte lui a permis de guérir ses malades et a aidé ses élèves.

Selon Rozier, le 13 avril 1900, Ste Philomène s'est déclarée patronne des Occultistes chrétiens et a fondé une Fraternité invisible. Sur ses ordres, il a fait une conférence aux sociétés savantes le 25 mai suivant. La Fraternité vise à constituer la partie humaine d'un Egrégore dont Ste Philomène est l'âme. Rozier présente l'opération comme de la haute magie blanche et suppose un abandon complet à la volonté de la sainte. Il précise toutefois (p. 112) que cela "n'exclut pas Dieu, Jésus et la sainte Vierge", car prier Ste Philomène pour lui dire "accordez moi quelque chose" veut dire "utilisez une partie des pouvoirs que Dieu ne cesse de vous donner pour me faire avoir telle chose". Il faut seulement ne pas chercher à garantir sa demande auprès de Ste Philomène par des demandes adressées à d'autres saints ou par des talismans. Rozier explique ensuite que la vie est une lutte, et la souffrance est l'obstacle à vaincre. Des entités ont été envoyées pour instruire les païens après la chute, des entités qui ont du se faire barbares pour parler aux brutes que les humains étaient devenus. Puis il y eut d'autres entités plus élevées, jusqu'à ce qu'on arrive à l'envoi du Christ qui est le véritable libérateur. Le message de Jésus a été abimé par "l'égréqore épiscopo-impérial" catholique romain oppressif.

Dieu a ensuite envoyé la Vierge Marie qui est en mission permanente parmi nous jusqu'à la fin des temps. Elle nous dirige dans l'invisible et prendra soin de nous après la mort. Dieu a aussi envoyé des prophètes. Ste Philomène, elle, est venue nous révéler la cause cachée des choses (p. 129). Depuis 1895 elle a plein pouvoir pour protéger la France et la libérer de l'ultramontisme qui ment sur les apparitions de la Vierge.

Elle a sans doute existé, selon Rozier, au début du IVe siècle. Et, si elle n'a jamais existé physiquement, elle existe au moins comme entité (p. 141) à la tête d'un groupe de puissances célestes.L'argument qui plaide le plus pour son existence physique est que Dieu veut surtout donner puissance aux humains pour agir sur le monde ici-bas, plutôt qu'aux puissances célestes (p. 142).

Parmi les citations intéressantes : "On n'est pas occultiste parce qu'on professe telle doctrine ; les occultistes sont tout simplement ceux qui étudient l'Invisible et qui tiraient compte des choses cachées, soit pour leur conception du monde, soit pour leur conduite. Aussi, comme vous devez vous y attendre, il y a plusieurs écoles d'Occultistes." (p. 146)

Il semble qu'au temps de Rozier les polémiques sur Ste Philomène ont été fort vives : "Quelqu'un a dit qu'il était très dangereux de prier sainte Philomène, écrit-il p. 149. Elle est une puissance de l'Invisible, pas très bonne, pas très forte, mais pouvant cependant procurer quelques avantages ; seulement, elle les fait payer très cher. Quant à lui, il a fait la sottise de s'adresser à elle autrefois, mais il n'a eu de paix qu'après qu'il a eu cessé de s'adresser à elle". On ne saura pas de qui il s'agissait.

Rozier raconte comment au contraire cette personne "avait été jadis sous la domination de mauvais esprits" et comment il l'a exorcisé au nom de Philomène. Il en a retiré de nombreux profits dans sa vie affective et professionnelle. Mais un thaumaturge néfaste placé sur on chemin a réveillé en lui l'orgueil et la soif de pouvoir et les mauvais esprits son revenus en lui

."Lorsqu'une grande puissance céleste se manifeste, l'Adversaire se dresse devant elle, d'autant plus féroce et d'autant plus formidable que cette puissance céleste est elle-même plus formidable. Si vous vous mettez sous la protection de sainte Philomène, vous irritez l'Adversaire contre vous, mais ses coups ne vous atteignent pas. Vous êtes à l'abri à cause de la protection qui vous couvre comme d'un bouclier". Mais, si vous abandonnez sainte Philomène, elle ne vous retire pas sa protection, mais c'est vous qui vous éloignez de cette protection, et l'Adversaire peut taper sur vous à loisir, et il n'y manque pas; la vengeance lui est douce".

Très attaché au christianisme, Rozier critique le penchant orientalisant de la théosophie pour la fusion dans le Nirvana. Mais il reconnaît son aide intellectuelle comme précieuse, comme celle des spirites. Il affirme qu'il a été informé par Ste Philomène de l'importance de la magie comme cause des choses et dénonce sans la nommer une école aux ramifications planétaires qui abuse de cette magie. Quant aux sorciers, Rozier estime que ce n'étaient que des associations de malfaiteurs même pas dignes d'intérêt.

Rozier avoue vouloir constituer un égrégore autour de Ste Philomèn. C'est un mot auquel il donne un sens plus précis qu'Eliphas Lévy. Eugène Nus, rappelle-t-il, expliquait le spiritisme devant des assemblée par une sorte de mutualisation des fluides des participants sous forme d'égrégores (p. 165). Les égrégores collectifs purement humains peuvent intégrer par erreur des esprits négatifs qui les font échouer, d'où l'intérêt de s'adjoindre un esprit, explique Rozier. Il arrive même que ce soient les Esprits qui veuillent susciter un égrégore (égrégore descendant) pour une durée donnée.

La mission de Philomène a pris fin dans les années 1900 puisqu'elle a sauvé la France et écrasé l'égrégore épiscopo-impérial. La religion y gagnera car il n'y a pas de religion sans liberté.

Il est intéressant de comparer cette vision que Rozier a de Ste Philomène avec celle du curé d'Ars qui était aussi disciple de cette sainte (voir le film ci dessous) et a beaucoup contribué à sa popularité ("le grand argument en faveur du culte de Sainte Philomène, c'est le Curé d'Ars" s'était exclamé le pape Pie X en juin 1907). Pour Rozier ce curé  était un saint homme (p. 137) mais il a menti sur les révélations mariales et les manipulations ecclésiastiques à leur sujet :

"Vous vous rappelez dans quelles circonstances le curé d'Ars a menti : Dans un but de réclame, on lui avait amené le jeune Maximin de la Salette. Vianney, qui voyait assez souvent les pensées des autres, regarde Maximin et lui dit qu'il est un petit menteur. Maximin se trouble, balbutie et avoue qu'il n'a jamais vu la sainte Vierge. Depuis ce temps, Vianney disait partout que la Salette n'était qu'une imposture ; il le prêchait même en chaire. Son évêque lui dépêcha un grand vicaire, lui écrivit, pour le persuader qu'il vaudrait mieux, pour les intérêts de l'Eglise, ne pas parler comme il le faisait. Vianney répondit à l'évêque par une lettre dont je n'ai plus le texte sous les yeux, mais dont le sens était que, au contraire, l'Eglise n'avait qu'à gagner en repoussant les fourberies, etc., etc. Il reçut alors l'ordre de soutenir la Salette. Depuis ce temps, le curé d'Ars évitait d'en parler ; mais, quand ou l'interrogeait, il répondait : Il faut croire à la Salette.

Cette phrase a été exploitée, et les souteneurs de la Salette ne manquent pas d'imprimer dans tous leurs écrits que le curé d'Ars a dit lui-même qu'il fallait croire à la Salette.

Pauvre homme I Dans ta pensée, il faut voulait dire il est ordonné, j'ai reçu l'ordre ; tu transigeais avec ta conscience ; tu ne voulais pas désobéir à tes supérieurs hiérarchiques, pareî qu'on t'avait enseigné que cette obéissance était la première des vertus, et tu le croyais. Tu aurais cru faire un bien plus gros péché en désobéissant qu'en mentant."

Dans le numéro de la Revue des Sciences ecclésiastiques et la Science catholique décembre 1907, p. 754 et suiv, sous "Glanes spirites", le Chanoine Ferdinand Gombault qui dit avoir conversé avec Rozier quelques années plus tôt l'accuse de croire à la réincarnation (le mot d'ailleurs figure bien en p. 171 du livre de Rozier), et trouve très suspecte cette sainte qui s'est donné pour objectif selon Rozier (et sa révélation de 1900) de renverser la puissance temporelle de l'Eglise et qui se réjouit de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Il "prévient le docteur Rozier qu'un démon-femelle a abusé de sa crédulité... enfantine". Dans la Revue "Foi et vie" p. 241 du 16 avril 1911 G. Mondain expliquera que le Dr Rozier organise le culte de Ste Philomène à Paris "au troisième étage d'une maison de la rue de Buci, sous la forme d'une statue couchée sur un socle de pierre, et assez semblable à ce qu'on peut voir exposé chez les marchands de statuettes et ornements d'églises habitant autour de Saint-Sulpice. Chaque dimanche le docteur Rozier professe une sorte de cours d'occultisme". L'auteur lui préfère le christianisme ésotériste d'Albert Jounet.


L'Eglise catholique d'après Vatican II renonçant à son pouvoir temporel et acceptant la séparation de l'Eglise et de l'Etat aura politiquement donné raison à la Ste Philomène de Rozier, sans toutefois souscrire à sa gnose sur la réincarnation et le rôle des forces invisibles dans l'Histoire.

Depuis la radiation de la sainte du calendrier, l'Eglise romaine n'organise plus de cérémonies publiques en l'honneur de la jeune martyre. Même le site du sanctuaire d'Ars le rappelle, tout en soulignant que les pèlerins peuvent rendre une dévotion privée à la chapelle Sainte Philomène dans la basilique. Il existe encore une église Sainte Philomène à Naujac-sur-Mer (Gironde), une à Comps-sur-Artuby (Var),une à Montcerf-Lytton et à Fortierville au Québec, une au Cannet (Alpes maritimes) gérée par une association privée, une pour les traditionalistes à Toulon, et des chapelles Sainte Philomène à Lyon, à Puget dans le Var, au hameau d'Igniel près de Cambrai dans le Nord, à Montmaur dans les Hautes-Alpes, dans l'église Saint-Jean-Baptiste du Marillais dans le Maine-et-Loire, dans la collégiale Saint-Pierre d'Aire-sur-la-Lys dans le Pas-de-Calais, l'église Saint-Gervais-Saint-Protais, au hameau de Chassagne en Ardèche, au Lycée Professionnel Privé Saint-Joseph de Bourg-en-Bresse etc. A l'étranger on trouve des chapelles Ste Philomène de Puerto Montt ou Valaparaiso au Chili à Sao Bernardo do Campo au Brésil (fondée par des Italiens) en passant Managua au Nicaragua. Il y a une cathédrale Ste Philomène à Mysore en Inde, des églises qui lui sont dédiées aux Etats-Unis à Cincinnati, Pittsburgh, Franklinville etc.

Le livre de Rozier a été republié récemment dans une édition commentée par l'historien de l'occultisme Serge Caillet.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>