Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pythagore et la musique pour les nuls

17 Mars 2014 , Rédigé par CC Publié dans #Pythagore-Isis

 

 

 

Bon si on recherche plus sérieux, il y a aussi ça.

Lire la suite

Shannon et le mysticisme amoureux

14 Mars 2014 , Rédigé par CC Publié dans #Les tubes des années 1980

Des lecteurs qui ont lu mon livre sur les tubes années 1980 ne comprennent pas bien ce que j'entends par "mysticisme amoureux" de la pop music.

 

Une tubesVoici une illustration avec Shannon "Let the music play"

 

 

 

La chanson est composée en 3 parties.

La première raconte comment l'amour s'est installé entre une fille et un garçon sur une musique.


La naïveté de l'amoureuse, qui croit que ça y est il n'y aura plus qu'à partager le sentiment

Puis à la 51 ème seconde le grain de sable dans l'engrenage : la musique a changé et l'amoureux est parti danser avec quelqu'un d'autre.

Et là , la fille a un coup de génie. Plutôt que de s'énerver, de fondre en larmes ou de partir, à la minute 1minute 10 secondes, elle demande à l'Amour ce que l'Amour lui demande de faire

Et l'Amour dit (1minute 16) : "Laisse jouer la muisque" (c'est le lâcher prise, laisser être), et la promesse "he won't get away", "just keep the groove" (continue de danser, ou de suivre ton sillon) et il te reviendra (c'est la promesse pascale de la résurrection). et même à la deuxième partie du refrain l'Amour explique pourquoi : parce que c'est un groove que l'autre ne peut ignorer, et la promesse se fait encore plus définitive : "he won't leave you any more".

Alors on bascule dans deuxième partie de la chanson, 1 minute 42, qui est la partie du miracle :

Le type est dans le mensonge. Il fait semblant que ce n'est qu'une danse, que tout ça n'était rien, qu'il a tourné la page, mais... "but I see, he's dancing his way back to me" : à la limite la fille le voit déjà revenir alors que lui-même croit qu'il est en train de danser avec quelqu'un d'autre. Parce qu'elle est amoureuse, elle est medium, elle voit ce qu'il ne voit pas.

Et là elle explique ce qui s'est passé dans la tête du type minute 1'55 : le type a découvert qu'ils étaient de "vrais amoureux". Et comment l'a-t-il découvert ? Par l'action ésotérique des corps à distance, parce que la fille n'a pas arrêté de danser (c'est à dire d'aimer et d'obéir aux ordres de l'Amour), elle est restée fidèle à cette "magic from the very start" (à la magie qu'il y avait depuis le tout début) et que l'autre idiot a oublié le temps d'une danse, et qui a fait que le courant continuait à passer même quand ils dansaient loin l'un de l'autre.

A la minute 2'15, quand le miracle est accompli, la fille reprend les paroles du début "we started dancing", c'est à dire que l'amour reprend tout son pouvoir "normal", celui qu'il avait instauré au début de leur relation, et elle reprend dans le refrain la prophétie de l'Amour "let the music play, he won' get away"

Puis commence la 3ème partie (comme dans toutes les chansons pop) : un résumé des termes forts : il a voulu se mentir à lui même mais moi je vois qu'il me revient. Let the music play-he'll come back to you, sont repris sur un ton lyrique par la chanteuse comme des incantations sacrées. Tout ça c'est du vaudou musical.
 

Lire la suite